16 novembre 2014

L'hiver vient

Après ce petit clin d’œil que certains auront pu apprécier, je vais aborder le vrai sujet du jour : les patrons Burda. En tant qu'adepte des livres de couture japonais qui proposent de merveilleux pas à pas illustrés de photos très explicites, l'affaire se corse sérieusement quand il faut s'attaquer à un patron Burda : c'est presque comme un livre japonais, mais sans les images ! J'exagère un peu, parce qu'il y a aussi des images et heureusement !, mais c'est comme un puzzle : il faut chercher les pièces, les retourner dans tous les sens, et en plus déchiffrer le vocabulaire technique... Bon, pour être totalement honnête, ce n'est pas que de la faute de Burda si j'ai galéré avec ce manteau : en grande masochiste que je suis, j'ai voulu modifier le bas sur le modèle de mon trench fétiche et je l'ai doublé entièrement... mais c'est un mal pour un bien : le plaisir est décuplé quand on arrive au bout !
J'ai donc passé 1 jour 1/2 à dessiner le bas du manteau tel que je le voulais sur mon papier de soie : la découpe du modèle au niveau de la taille fait un arrondi vers le bas alors que le tour de taille de mon trench fait un arrondi vers le haut... impossible de me mettre d'accord avec moi-même sur les longueurs côté parementure et côté coutures latérales... une fois que j'ai enfin trouvé la paix intérieure après 1 jour 1/2, donc, j'ai découpé mon papier. Et là : aaaaahhhhhh ! Ça ne se superpose pas ! Mais pourquoi je n'ai pas juste suivi le modèle ? c'était trop facile ? Alors j'ai recommencé...
Burda ne prévoyait pas de doublure pour le manteau, uniquement pour la veste : même eux, ils devaient trouver que c'était trop compliqué à faire... Alors j'ai aussi préparé mon patron de doublure adapté.
C'est frustrant quand même de toujours passer plus de temps à découper les patrons et le tissu plutôt qu'à coudre !
Après, c'est facile, il suffit de suivre les numéros : 19, 20, 21, 22, 23, 24, 6, 7 (oui, ça c'est la logique Burda !), 25... ah bein non, le manteau n'est pas doublé, il fallait faire le 8, 9, 10 pour coudre les parementures de manche... du coup, on saute le 25 et on passe direct au 26, 27, 28, 29 : c'est fini !
Eh non ! Le résultat ne me plaît pas, ça ne tombe pas bien au niveau du dos... Ni une, ni deux, 2 petits plis et une martingale plus tard : résultat impeccable !
Reste encore à faire tout pareil pour la doublure : 16, 17, 18... Euh... Y'a un problème : quand je couds la doublure à l'ourlet, il manque 10cm de tissu... je ne me serais pas trompée quelque part ?
Non, je ne sais pas ce qu'on mange ce soir ! Je peux pas te répondre, là, tu vois pas ?
Mon ami le découd-vite portant bien son nom, ma doublure est décousue en 45 minutes mais qu'est-ce que 45 minutes dans une vie ? Un petit coup de crayon sur mon papier plus tard et 2-3 coups de ciseaux dans mes chutes de tissus : y'a plus qu'à tout recoudre !
Le téléphone sonne : oui Maman, mais là non en fait, je peux pas te parler, je suis énervée, j'avais fini et j'ai dû tout recommencer... oui, je suis de mauvais poil, bonne soirée... (et c'est pas la peine de venir mettre un commentaire ici pour confirmer que j'ai un caractère de cochon, parce que je te rappelle que les chiens ne font pas des chats ! ^_- )
Et voilà ! 4 boutonnières et boutons plus tard : fini ! Pour de vrai ! La délivrance, enfin !

Mais... Je recommence quand ? Très très vite : maso, j'ai dit !

Le modèle :

Ma version :












Tissu lainage polyester/viscose noir et doublure satin bleu turquoise Coco Coupons, Boutons Opalyne
Patron burda style 7304

5 commentaires:

  1. Whaou! Ca vallait bien le coup! Superbe ce manteau! J'adore les poignets!

    RépondreSupprimer
  2. C'est exactement de cette façon qu'elle m'a envoyée balader au téléphone, oh la la, elle était très énervée... Mais ça valait le coup, c'est un magnifique manteau, très original. Par contre, la modèle aurait pu mettre autre chose qu'un vieux jean délavé pour le mettre en valeur (les chiens ne font pas des chats qu'elle a dit...) Bisous ma fifille, même papou a été admiratif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore : je vous ai fait grâce de mes chaussettes trouées ! ^_-

      Supprimer
  3. beaucoup de peine mais quel résultat !!! il est somptueux

    RépondreSupprimer